dernières nouvelles

« Retour

une journée dans notre vie

IMG_20231216_131127.jpg09 févr. 2024

Dans cet article, je vais vous donner un aperçu de ce que peut être une journée ici.

La journée a commencé tôt, Neline et Niek vont à l'école à 7 heures du matin. Après un temps de silence et de prière, nous avons eu une rencontre en ligne avec deux personnes d'une église à Paris. Par l'intermédiaire de l'UFM, ils nous ont demandé s'il était possible d'envoyer un groupe de jeunes avec eux à l'automne prochain. L'église a un grand désir de s'impliquer plus concrètement dans la mission. Le Togo leur est venu à l'esprit et lorsqu'une liste d'inscription a été affichée dans cette église à Noël dernier, 20 personnes ont manifesté leur intérêt ! C'était une conversation encourageante ! Pour l'avancement de l'Evangile au Togo, et l'aide du Saint-Esprit dans tout ce que nous faisons, nous avons désespérément besoin de communautés qui nous soutiennent dans la prière ! Meme si c'etait une conversation exploratrice, c'etait deja une encouragement!

Juste après l'entretien, je suis allé avec notre voisin Koffi à l'hôpital de Datcha (une clinique catholique romaine, à 5 km au sud d'Atakpamé), où un urologue belge vient travailler chaque année. Je connais ce médecin et j'ai eu la chance d'apprendre juste à temps qu'il serait à Datcha cette semaine Il a fallu quelques heures pour qu'il ait le temps de voir Koffi, mais je suis très reconnaissante que Koffi ait pu rester et que ce médecin lui ait posé une stomie vésicale permanente. Cela facilitera grandement la pose d'une sonde directe à l'avenir. Ensuite, j'ai dû faire quelques courses rapides en ville.

IMG_20240209_205808Pendant ce temps, à la maison, nous avons eu de la visite. Il s'agissait d'un cousin d'Alex, accompagné de sa femme et de sa petite fille. Il s'agit d'un cousin d'Alex avec sa femme et sa petite fille. Ce cousin est pasteur dans une église pentecôtiste et Alex a pris le temps de lui parler, de l'encourager et, bien sûr, ce cousin a reçu de bons livres à lire ! Au Togo, les visiteurs viennent toujours à l'improviste et lorsque les gens arrivent à l'heure du déjeuner ou du dîner, ils mangent toujours automatiquement avec nous !

Au cours de la journée, le 'frigoriste' est passé parce que notre réfrigérateur ne fonctionnait plus. Heureusement, Marie était aussi là, elle nous aide avec la lessive ces jours-ci (nous n'avons pas de machine à laver) et a aidé à vider le réfrigérateur.

Entre toutes ces affaires, j'essaie de répondre à quelques e-mails et je suis en conversation avec un ami architecte de Londres, qui a jeté un coup d'œil sur les plans de construction du nouvel Institut. Alexandre est actuellement très occupé par une sorte de cours qu'il suit pour Acts29. Il s'agit de l'organisation qui vise à soutenir les initiatives d'implantation d'églises, dont Alexandre est le représentant national. Dans quinze jours, il a une réunion avec des pasteurs d'autres pays d'Afrique de l'Ouest, en Côte d'Ivoire.

Lorsque les enfants sortent de l'école, la norme pour nous est : l'heure de la lecture. Presque tous les après-midi (ce n'est pas toujours le cas), je lis pendant environ 45 minutes avec Neline et Niek. Nous lisons toujours 3 ou 4 livres en néerlandais et en français : cet après-midi, nous avons lu un docu-roman français sur deux enfants qui ont vécu la libération de Nelson Mandela et discuté de l'apartheid, nous avons lu une belle histoire tirée d'un livre d'histoire de l'Église pour les enfants, nous avons lu une page d'un livre pour enfants rempli de courtes anecdotes de la vie de Spurgeon, avec des leçons spirituelles attrayantes pour eux, et nous avons lu un chapitre d'un livre de lecture néerlandais "ordinaire" amusant.

Dans le même temps, avec des yeux mélancoliques, je regarde autour de moi pour constater que, pour la énième fois au cours des dernières semaines, notre maison devient littéralement grise. Cette année, l'Harmattan est très fort. C'est un vent très sec et frais la nuit, qui vient du nord....Mais les vents de l'Harmattan contiennent une ÉNORME quantité de poussière du désert ! Il n'est tout simplement pas possible de garder la maison exempte de poussière !

En fin d'après-midi, notre "répétiteur", qui donne des cours hebdomadaires à Neline et Niek, est arrivé. Pendant ce temps, j'ai préparé le dîner. C'est aussi les dernières semaines de la CAN (la coupe d'Afrique) et Alexandre (qui a développé une passion pour le football dès le plus jeune âge) regarde avec enthousiasme les demi-finales. Après le dîner, Alexandre va à l'Institut et je lis la Bible avec Neline et Niek, en faisant aussi nos versets de mémoire.

Au moment d'aller se coucher, vers 22h30, nous entendons avec joie, mais aussi avec un soupir, que le robinet se met soudain à couler. En cette période de sécheresse, il arrive très régulièrement que nous n'ayons pas d'eau pendant la journée. L'eau est alors donnée de la fin de la soirée jusqu'à environ 3 heures du matin. Avant de nous coucher, nous remplissons donc tous nos seaux, tonneaux et poubelles. Après tout, on ne sait jamais quand l'eau arrivera.

Enfin, après avoir remercié notre Père céleste pour une autre journée pleine de Sa grace, nous pouvons finalement dire : "Bonne nuit ! 

 

« Retour

Scroll to top